Black Butler

Fiche

Genre : Comédie - Fantastique -
  • Type : Shonen
  • Nombre de volumes fr : 8
  • Dessins : Toboso Yana
  • Scénario : Toboso Yana
  • Prix : 6,50€
  • Origine : Japon
  • Adaptation animée : oui
  • Edition : Kana
  • Début de publication : 2009
  • Illustrations : noir et blanc
  • Commercialisation : oui
Note : 3,5 étoiles

Black Butler est un manga dont la traduction du nom anglais signifie « le majordome noir ». Son auteur, Yana Toboso, est une femme qui vise principalement un public adolescent et masculin. Trois ans après sa sortie au Japon, le premier tome arrive en France, soit en décembre 2009. Néanmoins le manga connaît un réel succès grâce à son adaptation animée diffusée depuis avril 2010 sur une chaîne française.

Histoire

Ciel est un enfant de 12 ans issu de l’aristocratie anglaise. Suite à l’incendie étrange qui tue ses parents, il se retrouve orphelin et héritier de l’entreprise de friandises et jouets « Phantom ». Il est aussi le « chien de garde » de la reine Victoria qui lui confie des énigmes à résoudre ou des ennemis à détruire. Ces missions sont généralement d’ordre surnaturel.
Son but reste néanmoins de venger la mort de ses parents, il passe donc un pacte avec le démon Sébastien : sa protection durant l’accomplissement de sa vengeance contre son âme à la fin de cette quête. Cet homme des enfers deviendra son fidèle majordome, l’accompagnera et l’aidera dans toutes ses aventures.

Personnages

Ciel

cielAu début du manga, Ciel a 12 ans, il a le titre de comte et est orphelin. Il se retrouve à devoir gérer l’entreprise familiale sous la responsabilité de son tuteur légal Tanaka. Il est très mature pour son âge, mais sa petite taille est selon lui trop peu représentative de sa maturité. Il cultive malgré lui ce complexe.

Sébastien

sebastienLe fidèle serviteur du jeune comte est un démon très proche de la perfection. Il excelle dans tous les domaines. Il est cultivé et habile, mais se révèle aussi un très bon cuisinier et homme à tout faire. Ses qualités et compétences sont à envier. Il est aussi élégant et a un faible pour les chats.

Finnian

finnianC’est le jardinier maladroit du manoir qu’habite Ciel. Il a une apparence féminine et une voix similaire à celle d’un enfant. Malgré ces pauvres caractéristiques, il est doté d’une force surprenante. Plus jeune, il a servit de cobaye et cette expérience lui a attribué sa particularité.

May Linn

may-lynnC’est la femme de ménage et elle aussi maladroite que Finnian. Cette ancienne tueuse à gage a été recrutée par Sébastien pour protéger le jeune comte. Etant hypermétrope, sa vue lui confère une précision hors du commun. Elle aime particulièrement ses lunettes avec lesquelles elle voit très mal.

Bardroy

bardroyCuisinier du groupe, il est aussi catastrophique que ses 2 compagnons, mais ses dégâts ne sortent généralement pas de la cuisine. Impatient, il est adepte des explosifs et du lance-flammes pour cuire ses plats. Il est jaloux et fasciné par les talents culinaires de Sébastien.

Tanaka

tanakaTuteur de Ciel, il est aussi l’intendant et le plus vieux serviteur de la maison. Il a un rire particulier constitué d’une série de « ho ho ho ». Son apparence change suivant les situations, il est soit petit la plupart du temps, soit grandit lorsque les événements lui attribuent un peu plus d’importance.

Qualités

D’un côté, Black Butler est un manga plutôt drôle. Les 3 domestiques recrutés par Sébastien ont chacun une particularité amusante propice à déclencher une situation catastrophique.
Aussi, l’histoire en soi, un garçon qui vend son âme à un démon en échange de son aide pour venger ses parents permet un lien entre les héros et un scénario original.

Défauts

D’un autre côté, l’histoire est intéressante mais le scénario aurait pu être plus passionnant. Malgré tous les éléments qui permettent de provoquer un intérêt pour la suite, le déroulement des événements est plat, on s’y intéresse difficilement. Trop de paramètres sont pris en compte et tout devient confus au point qu’on ne s’intéresse plus qu’à la progression de l’histoire et non plus à l’humour, aux dessins ou aux personnages.

Les couvertures